lundi 28 juillet 2014

Une croissance de 24% pour l'entreprise d'inovallée Dolphin intégration.

La société rappelle que lors de l’assemblée générale du 13 janvier 2014, la modification de la date de clôture de l’exercice social a été votée pour la porter au 31 mars. A titre exceptionnel, l’exercice commencé le 1er octobre 2013 s’est donc terminé le 31 mars 2014, soit avec une durée totale de six de mois.

Résultats au 31 mars 2014
Sur cet exercice de six mois, la société a atteint son objectif de ventes qui se traduit par une croissance de 24% de son chiffre d’affaires par rapport à la même période l’an passé, et par une amélioration nette de son niveau de rentabilité, en particulier de sa marge brute d’autofinancement.


A l’issue de son assemblée générale des actionnaires de ce 21 juillet 2014, il est rappelé ici que la société n’a encore jamais distribué de dividendes afin que les résultats soient totalement réinvestis dans l'entreprise, mais que les perspectives de rentabilité devraient permettre à l’avenir plus de flexibilité.

Situation financière et perspectives
La société a encaissé sa créance de crédit d’impôt recherche 2013 pour 1,48 M€ en date du 27 juin 2014, ce qui lui a permis de solder l’ensemble de ses dettes sociales et fiscales, et de ramener ses retards de dettes fournisseurs à 300 k€.
Par ailleurs, son endettement financier n’étant plus que de 24,6% de ses capitaux propres, l’entreprise vise un rééquilibrage de sa structure financière entre le court et le moyen terme d’ici la fin d‘année 2014 : le renforcement de ses fonds permanents lui permettra ainsi de dégager les leviers de croissance et la marge de manoeuvre nécessaires à son développement.
Concernant l’exercice en cours, le portefeuille de commandes déjà prises, ajouté au chiffre d’affaires du premier trimestre réalisé au 30 juin 2014, sécurise 54% du chiffre d’affaires pour l’année fiscale F-15 (à clore au 31 mars 2015).
La capacité de la société à réaliser ses prévisions et à assurer un accroissement de ses fonds permanents, avec le concours des institutions bancaires et financières appropriées, reste néanmoins un élément clé de la période à venir.


Lire l'intégralité du communiqué de presse